· 

Une étoile au Silencio Lodge

Le Silencio Lodge est un hôtel Relais & châteaux installé sur les flancs du volcan Poas, non loin de la cascade de Bajos del Tojo. Depuis février 2020, il accueille dans son équipe un sympathique chef belge francophone, Quentin Villers. Ce dernier est arrivé au Costa Rica avec toutes ses techniques et secrets de cuisine en 2015. Auparavant, il a obtenu une étoile au guide Michelin en compagnie de son frère pour le restaurant « Le monde est petit ». Alors prêt à passer un séjour de rêve et à déguster des plats une étoile au Silencio Lodge ?

Pour Quentin, l’histoire débute par la rencontre d’une costaricienne à Bruxelles. Convaincu de rejoindre le Costa Rica, il est depuis tombé sous le charme de la Pura vida. Après plusieurs expériences notamment chez Tintos y Blancos, il a rejoint le Silencio Lodge juste avant le début de la pandémie. Il concède d’ailleurs que « le début a été un peu difficile car le lodge est très isolé et je n’avais pas de voiture ». Il faut dire que le Silencio Lodge est un véritable petit paradis perdu en montagne, à un peu moins de 2 heures de la capitale.

Sur place, Quentin trouve la matière pour proposer sa cuisine d’auteur. Il apprécie particulièrement travailler les produits locaux avec ses propres techniques, pouvoir jouer sur les textures. Associer le sucré et le salé comme peu le font ici. Autre point appréciable, il peut faire pousser dans le jardin du lodge les produits qu’il servira ensuite. Une démarche qui s’inscrit dans une dynamique de tourisme et consommation durable.

Ainsi, Les serres du Silencio Lodge voient pousser des fleurs de courgette, betteraves, fraises, laitues ou herbes en tout genre. Et les produits changent selon les besoins. Quentin a même ramené récemment des graines de Belgiques afin de diversifier l’offre. Il tente notamment de faire pousser de la rhubarbe. Le Silencio Lodge cultive également la truite, et dispose de poules et de 4 ruches pour produire du miel.

Pour ceux qui ont été subjugués par sa cuisine, il est possible de faire un atelier sur place avec le chef. Une fois n’est pas coutume au Costa Rica, vous n’apprendrez pas à faire un casado ou un Gallo pinto. Quentin, lors de ses ateliers, apprécie partager ses techniques spéciales. Comment préparer une émulsion, une mayonnaise, la décoration etc. Un instant d’échange donc, autour d’une cuisine de grande qualité. Un atelier à l’image de la cuisine de Quentin, savoureuse et légère !

Escribir comentario

Comentarios: 0