· 

Une chaine de solidarité se met en place au Costa Rica

Stéphane et Ernesto ont repris ce jeudi la route des distributions de sacs de vivres. Ils se sont rendus à l’école Rincon del Cacao, à l’ouest d’Alajuela. Ici au Costa Rica, les repas prodigués par les restaurants scolaires sont indispensables à l’équilibre alimentaire des élèves et la crise du Covid a malheureusement tout remis en cause.

 

Comme le précise la directrice de l’école, Sandra Tencio Cordero, « depuis la fermeture de l’école (annoncée le 18 mars), les élèves sont privés de cette ressource. Le gouvernement distribue toutefois des sacs de vivre aux familles de chaque enfant scolarisé tous les 22 jours afin que la famille entière puisse en profiter ». Seulement, les chiffres du MEP (l’organisme étatique en charge des repas scolaires et des distributions) ne comptabilisent que 498 élèves inscrits alors que l’école en accueille en réalité 524. 26 élèves, et donc familles, ne reçoivent ainsi aucune aide de l’Etat.

 

Par chance, cette information est arrivée aux oreilles de Gerardo Calvo, dont la femme est professeure à l’école. « Je travaille au comptoir de la compagnie aérienne Edelweiss, et à l’instar de mes collègues, nous sommes désormais inactifs, raconte Gerardo. En tant que partenaires avec Stéphane, ce dernier nous avait déjà offerts de nombreuses denrées alimentaires. Alors quand ma femme m’a parlé de ces familles exclues du programme, j’ai immédiatement pensé à Stéphane ! ».

 

Et c’est ainsi que Swiss Tropical et l’école Rincon del Cacao se sont mis en relation pour aboutir à ce complément distribué ce jour. En récompense, Stéphane et Ernesto ont reçu de magnifiques dessins réalisés par les enfants et exprimant leur gratitude. Cette distribution présente également un intérêt pédagogique car les parents peuvent, à cette occasion, recevoir les futurs devoirs imprimés par l’école et remettre aux professeurs les devoirs réalisés précédemment.

 

Parmi les généreux donateurs, Yohan Didier. Il cherchait une association à soutenir mais ne savait pas laquelle choisir. « Lorsque j’ai vu la vidéo de Stéphane et Ernesto, je n’ai pas hésité un instant car je connais leurs valeurs. J’ai donc immédiatement adhéré à son idée de distribution de sacs de nourriture, explique-t-il. Et pour moi qui ai une petite fille, distribuer dans une école me semble une excellente initiative. »

 

Cette terrible crise sanitaire aura causé de nombreux dégâts un peu partout. Mais il est sain de voir que des chaines de solidarité parviennent à se mettre en place dans ce contexte. Et pour pérenniser le mouvement, un hashtag a même été inventé : #TuPaisTeEspera. L’objectif étant via ce hashtag de rassembler un maximum de personnes de bonne volonté pour éviter que cette crise sanitaire, et économique désormais, ne laisse trop de familles en difficulté alimentaire.

Kommentar schreiben

Kommentare: 0

Hinweis: Bitte die mit * gekennzeichneten Felder ausfüllen.